Une vraie politique de prévention des maladies métaboliques et cardio-vasculaires est-elle possible?

Si c’était un « quiz », chacun aurait envie de cocher OUI à une telle question. Il y a tellement de fées penchées sur le berceau de « la prévention » : les scientifiques, les médecins, les éducateurs, les économistes, et même les politiques… Tous disent : « c’est possible », et l’on veut les croire. Pour autant s’ils restent penchés, c’est que le nouveau-né n’ouvre pas encore les yeux ! Que se passe t-il ? On pourrait d’abord accuser les experts qui vivent du problème qu’ils posent ! Mais c’est un procès d’intention. On pourrait aussi dire que la prévention est un puits sans fodn puisque en terme de santé, il faudra toujours empêcher l’apparition de quelque chose. Cela n’est pas sérieux. La question, et donc la réponse, se posent autrement : l’espérance de vie et la qualité de vie méritent toujours d’être améliorées. Aujourd’hui les maladies infectieuses ont été supplantées dans le monde par les maladies cardio-vasculaires dont le lit est fait de ces affections qui ont pour nom diabète, obésité, syndrome métabolique…, pathologies dont le berceau est fait de sédentarité, tabagisme, « mal bouffe », stress… Oui tout ceci est en partie évitable, encore faudrait-il une vraie politique de prévention puisque les acteurs sont en grande partie identifiés. C’était tout l’enjeu de ce second colloque où vont se côtoyer professionnels, experts et responsables politiques.

Sans angélisme, ni défaitisme, sans effet d’annonce, ni voeux pieux, sans simplification abusive, mais à la mesure de la complexité des faits et des enjeux il a s’agit :

  • de faire l’état des lieux de la question
  • d’établir le portrait d’initiatives positives nationales et internationales
  • de poser les nouvelles bases d’une politique de santé publique ambitieuse et réaliste à la fois, incitatrice et volontariste mais respectueuse des libertés et des personnes afin d’éviter d’ériger de nouvelles normes et injonctions.

Le débat a été riche!

CouvertureInvitationColloque2013

 

Cliquer sur l’invitation ci-dessous pour accéder au programme complet

 

Télécharger la retranscription des interventions :

Introduction du colloque par Mme Bernadette LACLAIS, députée PS de Savoie, rapporteur pour avis du volet santé du projet de loi de finances 2014

BernadetteLaclais

Intervention de Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé

Intervention du Dr Jean-Michel Lecerf, chef du Service Nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, président du Conseil d’Administration de la Fondation PiLeJe

JMLecerf

Conclusion de la première table ronde Mme Bernadette LACLAIS, députée PS de Savoie, rapporteur pour avis du volet santé du projet de loi de finances 2014

BernadetteLaclais

Intervention de M. Antero KIVINIEMI, conseiller affaires sociales, santé et assurances à la délégation permanente de la Finlande auprès de l’OCDE à Paris

AnteroKiviniemi

Intervention de M. Denis JACQUAT, député UMP de Moselle, co-auteur d’un rapport parlementaire sur l’évaluation des politiques publiques de lutte contre le tabagisme (février 2013)

DenisJacquat.png

Intervention de M. Gérard BAPT, député PS de Haute-Garonne, membre de la commission des affaires sociales, rapporteur du PLFSS

GerardBapt

 Intervention de Madame Valérie FOURNEYRON, Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative

ValerieFourneyron

 Intervention de Mme Laurence HARTMANN, maître de conférences en sciences économiques au Cnam (Conservatoire national des arts et métiers)

LaurenceHartmann

Intervention du Dr Dominique BONTE, chef du Centre de Prévention et d’Education pour la Santé de l’Institut Pasteur de Lille

DrDominiqueBonte

Intervention du Dr Thanh LE LUONG, directrice de l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé)

DrThanhLeLuong

Intervention du Dr Thibaut de SAINT POL, sociologue (ENS Cachan) et chef du bureau «Etat de santé de la population» à la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques)

DrThibautdeSaintPaul

 Intervention du Pr Amandine GARDE, professeur de droit à l’Université de Liverpool (Grande-Bretagne) et consultante a l’OMS

PrAmandineGarde

Intervention du Pr Carolina OC WERLE, professeur associé en Marketing (ESC Grenoble), chercheur associé (CERAG, Université de Grenoble

PrCarolineOCWerle

Intervention du Pr Martine DUCLOS, professeur des Universités-Praticien Hospitalier, chef du service de Médecine du Sport au CHU de Clermont-Ferrand, endocrinologue et physiologiste

MartineDuclos